Réduire la taille de la police de caractères
Agrandir la taille de la police de caractères
Imprimer cette page

Baisse de l'audition

Les « voleurs » de l'ouïe

Chez la plupart des êtres humains, l'ouïe diminue avec l'âge. Les causes peuvent être nombreuses.
En voici les plus fréquentes :

L'hypoacousie, ou perte d'audition, due à l'âge

Le fonctionnent des cellules sensorielles de l'oreille se détériore avec l'âge, à peu près à partir de 50 ans. Elle concerne la plupart du temps la perception des sons aigus. La personne touchée peut aussi bien ne pas entendre la sonnerie du téléphone que la sonnette d'une porte. Ou encore, elle ne comprend la conversation menée dans un groupe important qu'au prix d'un énorme effort de concentration. Pire encore, les sons forts sont de plus en plus désagréables.

L'hypoacousie induite par le bruit

C'est qu'on pourrait appeler la forme la plus moderne de l'hypoacousie. Non seulement elle représente l'une des maladies professionnelles les plus fréquentes, mais c'est également la conséquence de sources de bruits très répandues dans notre société moderne. Cela explique également la raison pour laquelle elle progresse lentement, mais sûrement : de plus en plus de jeunes sont atteints d'hypoacousie, dont la cause réside dans une exposition croissante au bruit. Pour citer un exemple significatif : l'écoute de musique (trop) forte. Au début d'une hypoacousie induite par le bruit, la baisse de l'audition affecte souvent la perception des sons aigus, plus tard ce sont également les sons de tonalité moyenne qui sont moins bien perçus.

Dans ces deux cas de baisse de l'audition, les appareils auditifs modernes permettent d'améliorer l'audition. Notre graphique illustre l'hypoacousie induite par le bruit.

Chez un audioprothésiste, vous pouvez faire évaluer rapidement et gratuitement votre ouïe en passant un test d'audition, sans engagement.